Hissé O

Saint Nazaire, cet été, a hissé haut voiles et couleurs ;
des pavillons multicolores dressés sur leurs mâts flottent à travers la ville faisant référence aux pavillons des navires qu’elle a vu se construire puis faire escale ici.

 L’escale, l’accueil,

 de grandes, de belles valeurs d’un passé pas très lointain
et que l’on voudrait présentes encore à ce jour alors que 
des milliers de personnes arrivent
– à bord de bateaux ou autres – en quête 
 d’asile.

 … à suivre,
… nous sommes, ils sont, en é
tat d’urgence !

Publicités

10 commentaires

    • Oui, comme aucun être ne devrait être sujet à entrer dans une catégorie ; migrant, exilé, demandeur d’asile, clandestin etc… Ne pouvons nous pas regarder une personne comme une personne et la traiter comme telle ?

  1. Saint-Nazaire ! J’y ai mis les pieds une seule fois, mémorable. C’était les 14 et 15 juin 2018. Le 15 juin, on embarquait mon satellite, aeolus, sur le Ciudad de Cadiz direction Cayenne en Guyane. Je suis un terrien de l’intérieur … et la mer m’a vraiment bien accueilli, à bien des titres.

  2. Saint Nazaire, terre d’escale. Tel était le sujet initial de ce post. En relation bien sûr avec le sujet brûlant de l’accueil des migrants…
    Je ne pensais pas embarquer — m’envoler — vers ces contrées inconnues.
    Richesse des échanges…

Et vous, vous en dites quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.